Comment prendre plus de plaisir avec votre argent?



En retardant vos achats, vous pouvez tirer gratuitement plus de plaisir de ceux-ci grâce à l'anticipation de l'achat et l'incertitude de celui-ci (et en plus, vous prenez de meilleures décisions d'achat).

C'est une petite astuce psychologique qui égaiera votre vie : essayez d'avoir toujours quelque chose que vous cherchez à vous approprier, même si c'est un petit bien ou une chose sans grande importance : le pouvoir de l'anticipation à augmenter notre ressenti de bonheur est incroyable!

Vous connaissez cette appréhension, que vous ressentez avant de parler en public, d'aller à l'hôpital ou chez le dentiste? Ceci est le pouvoir négatif de l'anticipation, mais cela fonctionne également de façon inverse : nous prenons énormément de plaisir lorsque nous anticipons d'atteindre ou de nous approprier quelque chose de plaisant dans le futur (Bryant, 2003). C'est l'une des raisons pour lesquelles notre société actuelle et nos modernes habitudes de consommation, du style "achetez maintenant et payez plus tard" fonctionne si bien. Attendre pour acquérir pleinement la chose que l'on convoite nous fait plaisir par anticipation, et d'autant plus lorsque vient le moment ou l'acquisition est totale. Attendre pour de bonnes choses est tout simplement plus plaisant que de les obtenir tout de suite.

Ce qui pourrait paraître incongru ou totalement faux. D'instinct, on pourrait se dire qu'acquérir une chose plaisante le plus vite possible permet d'en jouir plus vite, et que le plaisir de l'anticipation ne vaut certes pas le plaisir de la possession... Mais il semble bien que ces conclusions soient fausses : le plaisir que les gens retirent par anticipation et beaucoup plus important que celui qui découle de la possession de l'objet, ou du souvenir de l'avoir eu (Van Boven & Ashworth, 2007).

Comment l'expliquer? Ce phénomène pourrait provenir de l'effet Zeigarnik, bien connu des psychologues sociaux : selon cet effet, nous aurions tendance à nous souvenir beaucoup mieux d'une tâche si celle-ci n'a pas été terminée, que si elle a effectivement pris fin. Cette constatation a souvent été mise en lien avec l'aspect motivationnel de notre esprit, lui même fortement lié au bonheur et au plaisir ressenti : tant que nous n'avons pas acquis complètement un objet, ou que nous n'avons pas encore vécu une situation (plaisante ou non), cela nous reste à l'esprit. Une fois l'objet acquis ou la situation vécue, le cerveau a tendance à les oublier plus facilement et plus vite. Ainsi en va-t-il de la motivation, et donc des raisons que nous avions de nous attendre à cette acquisition. A l'inverse, tant que l'évènement plaisant à venir ne s'est pas encore produit, nous y pensons régulièrement et en éprouvant continuellement du plaisir par anticipation. Il y'a donc tout intérêt à prolonger le plaisir en achetant plus tard un objet qui nous procure du plaisir rien qu'en sachant que l'on va l'obtenir.

Mais ce ne sont pas les seules raisons qui pourrait vous faire envisager de différer un achat :

C'est l'occasion d'effectuer un meilleur choix :

Les gens ont tendance à faire de meilleurs choix pour le futur que pour une situation présente : à l'instant présent ou précédent directement un achat ou la décision de vivre un évènement plaisant, nous sommes comme de capricieux petits enfants qui cherchons tout de suite à avoir ce que nous voulons. Nous choisissons donc tout de suite la solution qui nous procure le plus de plaisir. A l'inverse, lorsqu'il s'agit de choisir entre deux options que l'on ne vivra pas tout de suite mais un peu plus tard dans le futur, nos décisions semblent plus rationnelles, et nos choix nous procurerons plus de plaisir, plus longtemps, par la suite.

Les économistes appellent cet effet l'actualisation hyperbolique, les psychologues le nomment biais de présent : c'est en quelque sorte la tendance à privilégier un petit bonheur immédiat plutôt qu'un grand bonheur obtenu à plus longue échéance.

L'incertitude procure également du plaisir :

Chaque processus de décision créé de l'incertitude à propos de l'option choisie et des options rejetées du fait de la décision. L'incertitude quant à une situation future plaisante procure elle-même du plaisir, quand bien même la situation future ne s'avèrerait pas aussi plaisante que prévue.

Et pourtant... Malgré le fait que nous sommes tous conscients des phénomènes économiques potentiellement désastreux que peuvent engendrer les politiques commerciales du "achetez maintenant, payez plus tard", nous ne pouvons nous empêcher de préférer le plaisir immédiat à un plaisir futur, même plus grand. Comme le montrent Dunn et al (2011), cette incapacité à attendre une bonne chose et cette volonté de l'obtenir tout de suite nous prive de beaucoup de ce fameux "Plaisir gratuit".

Motivons nous alors pour savoir attendre, sachant que si nous le pouvons, alors l'incertitude et l'anticipation, en plus de la prise de meilleures décisions, nous permettrons de tirer beaucoup plus de plaisir de ce que nous achetons.... Non... de ce que nous allons acheter!