L'incroyable pouvoir du conseil des inconnus



Apprenez à dépenser votre argent plus sagement, en tenant compte des conseils de personnes alentours, même si elles vous sont étrangères : leurs conseils, contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord, sont étonnamment et particulièrement avisés!

En majorité, les gens se sentent bien meilleurs à donner des conseils, qu'à en recevoir. Et particulièrement lorsqu'il s'agit de dépenser notre argent, nous avons l'impression que personne mieux que nous, ne saura comment le dépenser sagement, et quoi acheter avec, qui nous rendra le plus heureux. Après tout, qu'est ce que votre collègue de travail ou votre voisin peut bien savoir de la meilleure façon pour vous de dépenser votre argent?

Et bien... Beaucoup plus, semble-t-il, que nous ne l'imaginons!

Songez à la scène suivante : vous êtes embarqués dans une séance de speed dating (rencontre rapide) qui vous donne l'occasion de discuter quelques minutes avec une parfait étranger (ou une parfaite étrangère). Avant que la rencontre n'ait lieu, vous avez connaissance de l'une de ces deux informations :
  • Une photographie agrémentée d'une biographie de la personne qui se trouve être votre prochaine rencontre rapide
  • L'impression qu'à laissé la personne qui se trouve être votre prochaine rencontre rapide, à la précédente personne qu'elle a rencontrée (qui est une parfaite étrangère pour vous!)
Selon votre avis, laquelle de ces deux informations va le mieux prédire combien vous allez apprécier le (la) participant (e) à la rencontre rapide? Vous ou le parfait étranger qui a rencontré précédemment ce (cette) participant (e)?

Si vous pensez comme la majorité des participants de l'expérimentation conduite par Gilbert et ses collègues (2010), alors vous pensez que la photographie et l'autobiographie vous permettront de vous faire une meilleure idée de ce qui vous attend, plutôt que l'avis d'un inconnu. La bonne raison, c'est que vous pensez probablement que vous préfèrerez fonder votre propre jugement sur votre rencontre rapide, plutôt que vous reposer sur les conseils d'une personne que vous n'avez même jamais vu - et après tout, nous sommes tous différents et avons nos propres critères de jugement. La personne parfaite pour quelqu'un d'autre pourrait être celle qui ferait de votre vie un enfer, et inversement.

Et pourtant! Dans l’expérimentation de Gilbert et al., il s'était avéré que le meilleur prédictif de la qualité d'une rencontre n'était pas le jugement à priori suite à la lecture de la biographie, mais bel et bien le jugement du parfait étranger! Gilbert et ses collègues appelèrent cet efet, le Surprenant pouvoir conseiller du voisin.

Demandez conseils à l'assistance!

A propos d’expérimentation, en voici une qui parait encore plus improbable : imaginez que je vous donne un cookie au chocolat, fait maison. A votre avis, lequel de ces deux personnes aura l'avis qui prédira le mieux combien vous allez apprécier ce cookie : 
  • Vous, en train de vous imaginer mangeant ce cookie
  • Un inconnu qui observait vos expressions faciales lorsque je vous ai montré le cookie
Incroyable mais vrai... Lorsque McConnell et ses collègues (2011) effectuèrent cette expérience, ils trouvèrent que les observateurs extérieurs prédisaient mieux le plaisir qu'allait donner le cookie au participant, que le participant lui-même!

Ce qui nous suggèrent trois conclusions : 
  • Nous sommes d'un extraordinaire mauvais jugement lorsqu'il s'agit de prévoir ce qui va nous faire plaisir (l'une des raisons en est par ailleurs le biais d'impact)
  • Dans certaines circonstances, notre inconscient semble meilleur pour prévoir ce qui nous fera plaisir, que notre jugement conscient
  • Les autres personnes peuvent prédire ce qui nous fera plaisir bien mieux que nous n'en sommes capables, juste en regardant notre visage lorsque l'on découvre quelque chose que l'on pourrait avoir
Ce serait aller trop loin d'envisager que des personnes étrangères prennent des décisions monétaires à notre place, mais tout de même : il semble que des personnes qui nous sont un tant soit peu similaires, puissent nous prodiguer de forts avisés conseils quant à savoir ce qui nous fera plaisir - en tout cas, des conseils d'une qualité que la majorité d'entre nous ne soupçonnait pas.

Ce qui est bien dommage, c'est que nous avons la fâcheuse tendance à ignorer les conseils d'autrui, et plus particulièrement ceux de parfaits étrangers, sous des prétextes qui nous semblent pourtant cohérents. Nous pensons toujours être les mieux placés pour nous faire notre propre jugement à propos de quelque chose qui va nous concerner! Toutefois, cette recherche suggère que cette habitude n'est pas si bonne que nous l'imaginons, et il pourrait bien se révéler très utile de porter davantage attention aux conseils d'autrui, quand bien même nous ne les connaitrions pas vraiment. Leur jugement pourrait se révéler bien meilleur... Et de toute façon, nous pouvons toujours prendre une décision suivant ou non ces conseils, une fois qu'on les connait.

Lorsque nous allons dépenser de l'argent, rien n'empêche donc de demander conseil à l'assistance, car le jugement d'autrui semble être de meilleure analyse quant à ce qui va le plus nous plaire - et spécialement quand ces personnes l'ont expérimenté elles-même auparavant.