Cours : Développement de l'attention chez l'enfant



L'attention est l'une des grandes fonctions cognitives, permettant à l'homme une constante adaptation à son environnement, dans sa vie quotidienne. Le terme "attention" regroupe de nombreuses notions, telles que la concentration, la focalisation, la vigilance. En psychologie du développement, l'effort de la recherche se centre sur l'évolution des processus cognitifs qui vont permettre à l'enfant d'orienter ses activités perceptives et comportementales. 

Définitions
Définition générale de l'Attention
Mobilisation des ressources cognitives orientée vers un but, entraînant un accroissement d'efficacité des processus de perception, de prise de décision et d'action.
Psychologie cognitive. Orientation de l'activité cognitive vers une ou plusieurs facultés cognitives, se caractérisant par l'efficacité accrue de ses facultés.
Neuropsychologie. L'une des grandes fonctions mentales, permettant d'orienter la perception, préparer l'action et faciliter le traitement de l'information. 
-- definitions-de-psychologie.com : l'Attention en psychologie
Chacune de ces définitions pointe trois aspects majeurs de la fonction cognitive qu'est l'attention : 
- la concentration (mobilisation) des ressources cognitives (le système cognitif s'implique dans une tâche précise) ; 
- l'orientation de ces ressources vers un but (vers une stimulation perçu, un comportement produit, une idée) ; 
- les conséquences de cette concentration : facilitation du traitement cognitif, et donc, de la perception, de la conscience, de la production de comportements.

Dès sa naissance, l'enfant est réceptif à certains stimuli de l'environnement, son attention peut donc déjà être captée par eux. D'ailleurs, si certaines choses que l'enfant fait sont volontaires, souvent, son attention est captée involontairement par l'environnement. Pour que son attention soit captée par une stimulation (une image, un son, une caresse, une odeur, etc...), il est nécessaire que l'enfant puisse percevoir cette stimulation : l'attention est donc un objet d'étude privilégié pour déterminer quelles caractéristiques de l'environnement, l'enfant est capable de percevoir (voir, par exemple, Mémoire, imitation et reconnaissance chez l'enfant).

l'Attention est un processus complexe comprenant plusieurs composantes. On distingue par exemple :
- L'attention exogène, qui dépend de l'extérieur, l'environnement. elle est extérieure à soi, non-volontaire. Ce sont par exemple les réflexes.
- L'attention endogène est dirigée de façon volontaire et personnelle.

L'exploration visuelle

L'exploration visuelle, dans l'histoire de la psychologie du développement, est l'un des premiers comportements d'attention observés et étudiés chez l'enfant : lorsque celui-ci regarde son environnement, il y détecte visuellement des objets d'intérêt, comme ses parents, des jouets, ou des choses nouvelles qui n'étaient pas précédemment dans son environnement habituel...

La qualité de l'exploration visuelle est déterminante pour l'attention. Mais l'exploration visuelle fait intervenir plusieurs processus de perception et de traitement de l'information, couvrant plusieurs composante de la scène visuelle (localisation d'un objet, forme, couleur, etc...). La recherche s'évertue à étudier ses composantes de manière indépendante, par exemple, en s'intérrogeant sur la similarité entre les capacités de localisation de l'enfant, et celles de l'adulte. 

Chez l'adulte, l'exploration visuelle comprend plusieurs méthodes (exploration au hasard, focalisation sur un ensemble, puis un autre, recherche linéaire et systématique, etc...). Le type de recherche varie grandement en fonction des items : s'il s'agit de trouver un J parmi des I (items ressemblant), on effectuera davantage une recherche sérielle, en fixant son attention ur chaque stimulus juqu'à découvrir le bon. S'il 'agit par contre de découvrir un rond jaune parmi des croix bleues (items qui littéralement, sautent aux yeux), on effectuera davantage une recherche d'ensemble, car on aura sûrement tôt fait de trouver l'item que l'on cherche. 

Chez les enfants, existent-ils cette même influence de la nature des items? On sait que si l'on demande aux adultes de trouver un A rouge au milieu de A verts, la recherche est rapide. Par contre, trouver un A rouge au milieu de A vert et de B rouge, est plus ardue. Or, chez les enfants, dès l'âge de 2 ou 3 ans, on retrouve le même effet : Cela signifie que l'enfant dispose également de deux types de recherche au moins, et qu'il est capable de focaliser son attention selon une méthode adaptée à la situation (résultats similaires entre adultes et enfants, mais l'enfant est moins rapide au début, et s'améliore avec le temps). L'enfant est donc très tôt, capable de porter sélectivement son attention, par exemple sur un aspect d'un stimulus (attention sélective), bien qu'il ne le fasse avec moins de rapidité que l'adulte.

L'organisation de l'activité

Pour plusieurs auteurs, le développement des capacités attentionnelles serait avant tout lié à une amélioration dans l'organisation de l'exploration : Avec l'âge, l'enfant deviendrait de plus en plus performant.
 
Pour tester cette hypothèse, Vurpillot réalise en 1969 une expérimentation dans laquelle des enfants, d'un âge allant de 4 à 8 ans, doivent regarder un écran partagé en deux parties, et dire si la fenêtre de gauche est différente à celle de droite (et si oui, en quoi elles se révèlent différentes). 

Il apparait que les enfants de 4 ans perdent énormément de temps : ils regardent à droite, à gauche, ne se souviennent plus ce qu'il y a à droite, reviennent, effectuant d'incessant allers-retours... Au contraire, les enfants de 8 ans, semblent commencer à appliquer des règles, comme établir des recherches visuelles en ligne ou en colonnes, partageant les deux fenêtres et explorant deux parties homonymes (par exemple, les deux coins supérieur droits, sur les deux fenêtres), ce en quoi ces stratégies se montrent similaires à celles utilisées par les adultes. 

En fait, avec l'âge, les comparaisons deviennent de plus en plus méthodiques. L'exploration visuelle, l'une des dimensions de l'attention, se développe donc avec l'âge, par l'apparition notamment d'une organisation (que l'on observe via l'apparition de méthodes de recherche, stratégies d'exploration, etc...)