8 comportements pour trouver le bonheur



Depuis l'apparition de la psychologie positive, l'une des branches de la psychologie ayant pour objet l'étude des facteurs qui rendent l'homme heureux ou augmentent son bien-être, les chercheurs en psychologie ont trouvé de nombreux comportements, astuces, qui semblent coïncider avec un ressenti de bonheur supérieur à la moyenne. Si certains de ces facteurs sont difficilement modifiables (comme le patrimoine génétique) d'autres permettent à chacun de contrôler des aspects de sa vie qui vont améliorer son bien être tant sur le long terme qu'au quotidien.


Nous vous présentons ici 8 de ces comportements, connus (par l'expérimentation!) pour rendre la majorité des gens plus heureux. 8 conseils documentés et vérifiables, rien à voir, donc avec les conseils de grand-mère ou de votre astrologue, ou encore de votre magazine pseudo-psycho-beauté-bien-être.

Cultivez vous

La culture, comme le sport, c'est la santé. Non seulement mentale, mais aussi physique! Une étude norvégienne menée en 2011 sur plus de 50 000 adultes montre ainsi que les personnes qui participent ou assistent à des activités culturelles se sentent plus heureux, et en meilleure santé, que les gens qui négligent les finesses culturelles qu'offre la vie quotidienne. Et l'effet bénéfique des arts est même indépendant du contexte ou de la situation socio-économique : qu'on soit chômeur ou P.D.G., il y'a tout intérêt à se cultiver l'esprit, contrairement à ce que dit l'aphorisme selon lequel les ignorants sont bénis!

Adoptez un animal domestique

Les propriétaires d'animaux domestiques sont plus heureux et mieux portant que les non-propriétaire! En effet, les animaux domestiques représentent une formidable source de soutien émotionnel et social, mais également, ils améliorent la santé physique. Une étude publiée en 2011 révèle que les propriétaires de chien ont une meilleure estime d'eux-même, sont socialement mieux entourés. Avoir un animal domestique, c'est aussi être moins préoccupé par les soucis du quotidien, moins anxieux de manière générale, plus extraverti et plus consciencieux. Les bénéfices de l'animal de compagnie sont même parfois similaires à ceux d'un ami humain!

Cultivez un altruisme sincère

L'altruisme, une valeur qui prend un sens nouveau lorsque l'on sait que la générosité  et l'aide aux personnes rendent les receveurs heureux, certes, mais également le donneur, et sur le long terme! Une revue d'études datant de 2008 rappelle que les gens qui dépensent leur argent pour le bien-être d'autrui se sentent beaucoup plus heureux que les égoïstes. L'altruisme semble également avoir des vertus concernant mariage et santé : tandis qu'une étude de 2006 montre que les gens altruistes réussissent généralement mieux leur vie maritale, une autre, datant de 2010, révèle que les gens altruistes... vivent plus longtemps!

Exprimez votre gratitude

Exprimer sa gratitude présente également des effets bénéfiques : écrire une lettre de remerciement pour une personne qui vous a aidé, booste votre sentiment de bonheur, et l'effet dure même plusieurs semaines... même si vous ne postez pas la lettre!

Montrez votre affection, et votre désir

Cela peut sembler évident : les couples qui ont une vie affective et sexuelle épanouie sont plus enclins à se sentir heureux. De nombreuses études suggèrent en effet que les marques d'affections et la sexualité sont fortement corrélées avec le ressenti de bonheur. Ainsi, une étude datant de 2011 montre que les hommes sont plus heureux si leur relation de couple comprend de nombreuses marques d'affection : bisous, embrassades, caresses... Une autre étude publiée dans le Journal of Sexual Medecine, datant de 2008,  montrait que des femmes ménopausées ayant une sexualité plutôt active, sont plus heureuses. En 2010, le journal Social Psychological and Personnality Science publiait quant à lui une étude montrant que les personnes à tendance névrotique (par exemple, phobiques, anxieuses, stressées) vivaient mieux, plus heureux, avec une vie sexuelle remplie.

Dépensez votre argent plus sagement!

Si l'argent ne fait pas votre bonheur, c'est peut être, que vous ne le dépensez pas de la bonne façon! De nombreuses études montrent comment modifier ses achats pour en tirer plus de plaisir, ou quels types d'achats (bien ou services) rendent le plus heureux, de même que la catégorie d'achat la plus susceptible de vous convenir (qu'est-ce qui est le mieux? un gros achat ou plusieurs petits?)

Certaines études apportent même quelques petites astuces comme éviter le risque de regretter certains achats, par exemple en évitant de comparer les produits lorsque les différences entre eux ne sont que détails. Ces astuces psychologiques vous permettront probablement d'optimiser vos dépenses en matière d'assurances,ou de bénéficier avec raison des conseils d'inconnus plutôt que de gens que vous connaissez : autant de comportements qui pourrait vous assurer des achats avisés.

Retrouvez d'ailleurs dans notre dossier Comment dépenser votre argent avec sagesse tous les conseils (psycho) financiers qui permettront de valoriser vos achats en maximisant les possibilités que ceux-ci vous procurent du plaisir, et vous rendent heureux à long terme!

Soyez nostalgiques!

La nostalgie n'est pas nécessairement une mauvaise forme de pensée : en fait, être nostalgique signifie avant tout, "se souvenir avec bonheur de situations ou d'évènements passés". Or, beaucoup d'entre nous se souviennent des moments terribles, ruminent leur vengeance, essaient d'enterrer leurs souvenirs traumatisants. Nous avons pourtant tous fait l'expérience d'évènements qui, sur le coup, nous embarrassaient vivement, mais qui finalement, devenaient très drôles à raconter par la suite!

C'est là le secret de la mémoire heureuse : pardonner les offenses passées, se focaliser sur les traits positifs, apprécier le souvenir des évènements heureux. Une étude publiée en 2011 dans le journal Personnality and Individual Differences montraient que les gens extravertis tirent leur avantages de la façon dont ils se souviennent les évènements passés : de manière très positive pour les évènements heureux, et de manière assez indifférente pour les évènements malheureux. Lorsqu'ils songent au passé, c'est en majorité avec le sourire!

Ne focalisez pas sur votre poursuite du bonheur

Paradoxalement, rechercher le bonheur est un moyen sérieux de ne pas l'obtenir. Une recherche menée par Mauss, Gruber et Tamir (2011) montre que les personnes qui se focalisent sur le bonheur plutôt que de vivre simplement leur vie, sont en définitive moins heureuses. La recherche du bonheur présente en effet plusieurs écueils : par exemple, de simples exercices connus pour augmenter le bonheur (comme ceux décrits au long de cet article) sont beaucoup moins efficaces lorsqu'on les réalise avec le seul but d'être plus heureux. Les attentes quant à une "solution miracle" sont trop élevées, et en définitive, voir que cela ne fonctionne pas aussi bien qu'on l'espérait réduit sensiblement le sentiment de bonheur. Ces comportements et exercices doivent donc être réalisés sans s'attendre à ce qu'ils changent radicalement votre vie.

De plus, les sentiments négatifs tels que tristesse, culpabilité ou colère, sont finalement essentiels à une vie heureuse : ils sont des indicateurs permettant de vous rappeler quand ils faut être compréhensifs, quand penser un peu plus aux autres qu'à soi, quels moments il vous faut savourer lorsque vous les vivez... Sans les sentiments négatifs, le bonheur n'est pas réellement apprécié (soit trop, soit trop peu) : des personnes heureuses trop souvent, ou de manière systématique, prennent plus de risques, ont moins de créativité...

Aussi, ce n'est pas tant le bonheur qu'il faut chercher, mais plutôt ce qui est connu pour l'améliorer : entretenir des relations sociales signifiantes, se faire plaisir en famille, donner du sens à ses actions.